Brève

Brève : les journalistes de reuters en grève

26 mars 2019

Suite à l’évolution des nouvelles technologies et de raisons économiques, l’agence de presse Reuters va subir les aléas de cette nouvelle dynamique économique en perdant 50% de son personnel français traducteur au profit de robots traducteurs, en partie délocalisés en Europe. Ceci semble mettre en lumière les biais positifs sur la croissance et la productivité de l’évolution d’une nouvelle tendance technologique, bien que l’effet sur l’emploi reste plutôt négatif.

 

Lire l’article commenté par Christopher 

Ajouter un commentaire


Votre commentaire sera modifié par le site si besoin.

À lire également

Les marchés sont réceptifs aux échanges numériques présidentiels entre la Chine et les Etats Unis puisque il semble que le…...

Sans grande surprise et dans la même perspective que la FED le 20 mars dernier suite à sa réunion de…...

« Un Brexit dur (No deal) pourrait pénaliser la neobanque Britannique Revolut. Récemment agréée par la Finance Conduct Authority, le…...