Capitalisme ou marxisme ? Laissons les investisseurs décider

Article rédigé par Johann, Manager chez Finaxium

Les experts semblent s’accorder sur un point : les crises financières liées à l’expansion du capitalisme risquent de se multiplier.

Les interdépendances entre les économies des principaux acteurs stressent les marchés. Après le mini crash boursier de 2015, en Chine, ce pays a été désigné comme l’épicentre de la prochaine crise. Plus près, il y a déjà les signes d’une nouvelle crise européenne : créances douteuses et croissance très ralentie en Italie, Brexit et montée du populisme anti-capitaliste dans la vieille Europe. A cela s’ajoute un marché moins liquide, malgré des politiques monétaires ultra-favorables au soutien de l’économie.

De là à revenir aux idéaux de Karl Marx, je ne pense pas : le système a déjà montré qu’il n’était pas viable dans le passé. On restera sûrement dans un monde à tendance capitaliste, peut-être moins sophistiqué et interdépendant. Les investisseurs décideront.

Lire l’article commenté par Johann >>.